« Notre droit de manifester est aujourd’hui mis à mal »

COMMUNIQUE DU 23 AVRIL

Nous avons déclaré une manifestation pour le 24 avril à la préfecture de police en bonne et due forme, comme l’exige la loi, dans la continuité de toutes les manifestations que nous avons faites depuis le 20 mars avec les collectifs qui se regroupent dans « Paris pour la Liberté » contre l’état d’urgence sanitaire. Or à ce jour, nous n’avons aucun retour de la préfecture.

Lors de la dernière manifestation, nous avons eu la visite de la BRAV (Brigade de Répression des actions violentes) de façon totalement disproportionnée quand on considère la population joyeuse et pacifique qui était présente place de la fontaine des innocents.  Aujourd’hui nos libertés fondamentales sont bafouées, au bon vouloir du préfet de police de Paris. L’intervention de cette force de police avait pour but de nous intimider, et nous a intimé l’ordre de nous disperser, ce qui montre bien que nous sommes dans le vrai !

Nous revendiquons notre volonté pacifique de ne pas entrer dans le jeu des confrontations voulues par le pouvoir et qui vise à discréditer tout mouvement contestataire. Nous nous organisons collectivement et nous vous invitons tous, hors partis politiques et syndicats, à nous rejoindre afin de montrer par la force du nombre notre détermination à lutter contre les mesures sanitaires.

À ce titre d’organisateurs, la préfecture nous oblige à porter le masque bien que nous le contestions, et conditionne ainsi notre droit de manifester. C’est une humiliation supplémentaire contre laquelle nous vous invitons à venir faire grandir notre action pour la défense de nos droits fondamentaux dont celui de contester une politique dictatoriale.

Afin d’être sûrs de pouvoir continuer à manifester, nous comptons sur vous pour co-déclarer tous ensemble ce rassemblement : il suffit de vous rendre sur le site de parispourlaliberte.fr où vous trouverez les informations, et de remplir le formulaire. Vous serez alors vous aussi organisateurs à nos côtés pour défendre nos droits. Vous pouvez aussi suivre directement ce lien vers le formulaire pour rejoindre le groupe des co-déclarants :>>>CLIQUEZ ICI

Hauts les cœurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *