« Paris Pour La Liberté » interdit de rassemblement le samedi 24 avril !

Pour le collectif citoyen « Paris pour la liberté » il n’est plus autorisé de manifester !

Sous de faux prétextes, à la dernière minute, la Préfecture de police de Paris vient tout juste d’interdire la manifestation que nous avions annoncée la semaine dernière pour demain samedi 24 avril 2021. Nous avions déclaré cette manifestation aux services de la préfecture de police en bonne et due forme, comme l’exige la loi, dans la continuité de toutes les manifestations que nous avons faites depuis le 20 mars, avec les collectifs qui se regroupent dans « Paris pour la Liberté » contre l’état d’urgence sanitaire.

Lors de la dernière manifestation samedi 17 avril, nous avons eu la visite de la BRAV (Brigade de Répression des actions violentes) de façon totalement disproportionnée, quand

On considère la population joyeuse et pacifique qui était présente place de la Fontaine des innocents. L’intervention de cette force de police avait pour but de nous intimider, et nous a intimé l’ordre de nous disperser, ce qui montre bien que contester la politique du gouvernement est aujourd’hui impossible, et caractéristique d’une véritable dictature.

Aujourd’hui nos libertés fondamentales sont bafouées, au bon vouloir du préfet de police de Paris sous les ordres du ministre de l’intérieur Darmanin qui abusent de leur pouvoir en réprimant les opposants politiques.

Nous revendiquons notre volonté pacifique de ne pas entrer dans le jeu des confrontations voulues par le pouvoir et qui vise à discréditer tout mouvement contestataire, nous avons donc obtempéré. Mais nous savons que seule la force pacifique du nombre nous donnera raison. Nous nous organisons collectivement en étant tous co-signataires des déclarations officielles des manifestations et nous vous invitons tous, hors des partis politiques et syndicats, à nous rejoindre afin de montrer tous ensemble notre détermination à lutter contre cette dictature sanitaire.

À ce titre d’organisateurs, la préfecture nous oblige à porter le masque bien que nous le contestions, et conditionne ainsi notre droit de manifester. C’est une humiliation supplémentaire contre laquelle nous vous invitons à venir faire grandir notre action pour la défense de nos droits fondamentaux dont celui de contester une politique dictatoriale. Nous avons tous bien compris que les dites mesures sanitaires sont là dans ce pays pour asseoir un autoritarisme punitif. Depuis le 13 avril 2021, la jeunesse anglaise refait la fête à Soho et la jeunesse espagnole à Madrid depuis bientôt un mois… En Suède, aux Pays Bas, en Suisse, en Italie, en Hongrie… les terrasses sont pleines à craquer!
Toute l’Europe est libérée. Toute ? Non. Sauf un petit pays qui résiste à la vaccination, la vaccination qui ne prend pas, et dont personne ne veut. Parce que les gens s’informent, et grand étonnement, lorsqu’ils s’informent, ils comprennent que les laboratoires pharmaceutiques s’enrichissent sur les deniers de l’Europe avec des traitements qui n’ont pas suivi les protocoles pour assurer la sûreté des produits. Nous tentons de diffuser d’autres informations que celles qu’on nous impose. Les médias discréditent les opposants en les traitant de « complotistes » afin d’éteindre toute parole qui nuirait aux intérêts du gouvernement.
Et les masques sont là pour nous bâillonner, pour nous asséner une muselière psychologique que nous ne pouvons plus accepter.

Interdire notre manifestation, c’est empêcher la démocratie, la liberté d’expression et bafouer nos droits constitutionnels et fondamentaux. Nous continuerons à défendre nos droits,

alors rejoignez-nous.
HAUTS LES COEURS !
Mail : parispourlaliberte@protonmail.com

« Notre droit de manifester est aujourd’hui mis à mal »

COMMUNIQUE DU 23 AVRIL

Nous avons déclaré une manifestation pour le 24 avril à la préfecture de police en bonne et due forme, comme l’exige la loi, dans la continuité de toutes les manifestations que nous avons faites depuis le 20 mars avec les collectifs qui se regroupent dans « Paris pour la Liberté » contre l’état d’urgence sanitaire. Or à ce jour, nous n’avons aucun retour de la préfecture.

Lors de la dernière manifestation, nous avons eu la visite de la BRAV (Brigade de Répression des actions violentes) de façon totalement disproportionnée quand on considère la population joyeuse et pacifique qui était présente place de la fontaine des innocents.  Aujourd’hui nos libertés fondamentales sont bafouées, au bon vouloir du préfet de police de Paris. L’intervention de cette force de police avait pour but de nous intimider, et nous a intimé l’ordre de nous disperser, ce qui montre bien que nous sommes dans le vrai !

Nous revendiquons notre volonté pacifique de ne pas entrer dans le jeu des confrontations voulues par le pouvoir et qui vise à discréditer tout mouvement contestataire. Nous nous organisons collectivement et nous vous invitons tous, hors partis politiques et syndicats, à nous rejoindre afin de montrer par la force du nombre notre détermination à lutter contre les mesures sanitaires.

À ce titre d’organisateurs, la préfecture nous oblige à porter le masque bien que nous le contestions, et conditionne ainsi notre droit de manifester. C’est une humiliation supplémentaire contre laquelle nous vous invitons à venir faire grandir notre action pour la défense de nos droits fondamentaux dont celui de contester une politique dictatoriale.

Afin d’être sûrs de pouvoir continuer à manifester, nous comptons sur vous pour co-déclarer tous ensemble ce rassemblement : il suffit de vous rendre sur le site de parispourlaliberte.fr où vous trouverez les informations, et de remplir le formulaire. Vous serez alors vous aussi organisateurs à nos côtés pour défendre nos droits. Vous pouvez aussi suivre directement ce lien vers le formulaire pour rejoindre le groupe des co-déclarants :>>>CLIQUEZ ICI

Hauts les cœurs !

L’enjeu des masques : ce qui s’est passé lors du rassemblement “Paris pour la Liberté” du 17 avril.

COMMUNIQUÉ DU 19 AVRIL

“L’enjeu des masques” : ce qui s’est passé lors du rassemblement “Paris pour la Liberté, stop à l’état d’urgence sanitaire” du 17 avril.

Réunis pour ce quatrième rassemblement autour de la Fontaine des Innocents à Paris, toujours joyeux et déterminés, nous nous sommes retrouvés pour s’informer autrement, tisser et consolider des liens solidaires tout en s’amusant, en chantant et dansant. Ce fût un moment de joie spontané et largement partagé. Des artistes ont exprimé leur talent autant que leur peine. Nombre de participants ont pris librement la parole lors de l’Agora et chacun a pu s’enrichir des témoignages et des réflexions ainsi partagés.

Une des finalités de ce rassemblement est de construire une réflexion collective et de soutenir tous ceux qui souffrent des effets délétères de la gestion, par les institutions, de cette crise de la Covid : enfants, jeunes, parents, personnes âgées, hospitaliers, soignants, étudiants, travailleurs privés d’emploi, restaurateurs, commerçants, artistes,..

Nous étions encore une fois nombreux à avoir répondu présent et nous remercions tous les participants de ce bel évènement.

Nous voulons l’arrêt de l’état d’urgence sanitaire et des restrictions qui en découlent, notamment le port du masque, que nous considérons comme l’un des outils de soumission qui contribue à la psychose collective entretenue par le gouvernement. Bien que nous appelions à la désobéissance civile dans nos vies de tous les jours, nous tenons à rappeler que notre droit de manifester est suspendu au respect des mesures sanitaires et au bon vouloir du préfet, de l’État et donc du gouvernement… car la police est “nationale” en France, et la seule en Europe à dépendre du ministère de l’Intérieur et donc à être potentiellement un instrument politique de répression du gouvernement.

Un incident sur la fin de notre belle fête, avec l’intervention de la BRAV (Brigades de Répression des Actions Violentes) à 17h qui nous a intimé l’ordre de nous disperser, heureusement sans violence, alors que notre rassemblement était déclaré jusqu’à 18h30, est révélateur de la fragilité de notre droit de manifester. Cela nous oblige à contrecœur à rappeler lors de nos événements l’importance du respect du port du masque et des mesures sanitaires même si notre objectif est d’y mettre fin ! Car nous n’avons aucun rapport de force possible par la médiatisation à l’heure actuelle, et si nous voulons continuer de pouvoir occuper l’espace public nous sommes bien obligés pour l’instant de faire en tenant compte de ces mesures.

Nous vous invitons samedi prochain à nous réunir de nouveau à la Fontaine des Innocents dès 14h. Nous partirons en petits groupes « tractage et diffusion » pour annoncer la marche solennelle pour la liberté, le premier Mai sur les Champs Elysées, suivi d’un grand rassemblement aux Invalides. Un événement unique que nous avons déclaré en Préfecture.

Afin d’être sûrs de pouvoir continuer à manifester, nous comptons sur vous pour co-déclarer tous ensemble ce rassemblement : il suffit de vous rendre sur le site de parispourlaliberte.fr où vous trouverez les informations, et de remplir le formulaire. Vous serez alors vous aussi organisateurs à nos côtés pour défendre nos droits.

Vous pouvez aussi suivre directement ce lien vers le formulaire pour rejoindre le groupe des co- déclarants :

Hauts les cœurs !

Site Internet: https://parispourlaliberte.fr/ Twitter : @paris_liberté Contact : parispourlaliberte@protonmail.com Facebook : Paris Pour la Liberté

ATTESTATION DE CIRCULATION

Si vous habitez à plus de 10 km de la fontaine des Innocents, il pourrait vous être demandé une attestation de déplacement.

Attention ! L’attestation du gouvernement ne présente pas la clause de manifestation alors que ces dernières sont autorisées. Nous condamnons avec la plus grande fermeté cette situation manifestement illégale. Pour pallier au zèle que pourraient faire un agent des forces de l’ordre vis à vis d’une attestation ne précisant pas la cause exacte de votre déplacement, nous vous mettons à disposition cette attestation légale et incontestable :

Formulaire du co-déclarant

Nous avons besoin de vous !

Afin de garantir une bonne organisation nous proposons à toutes les personnes volontaires d’être co-déclarants de la manifestation en préfecture.

Je signe le formulaire de co-organisateur de la manifestation du 17 avril ici

Samedi 17 avril – Grande manifestation publique

Le 17, nous nous retrouvons à nouveau devant la fontaine des Innocents pour une grande manifestation publique et festive suivie d’une agora citoyenne où vous prendrez la parole.